Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2021 3 27 /10 /octobre /2021 08:28
LE PLAIN-CHANT DES HAUTES TERRES en librairie  C.Legrand, J.Viallebesset

LEPLAIN-CHANT DES HAUTES TERRES de Claude Legrand et Jacques Viallebesset vient de paraître. 

Le Nouvel Athanor. ISBN: 978-2-35623-093-5 . Prix: 23 E 

27 Tableaux. 27 Poèmes 

Il est disponible chez votre libraire et sur le site de l'éditeur www.lenouvelathanor.com 

Si vous souhaitez recevoir un exemplaire dédicacé, adressez un courriel à jacques.viallebesset@orange.fr 

 

" . Votre souci du langage est bénéfique aux fougères et autres livres saints de forêts. Au fond, chacun de vous écrit avec ses yeux" .Christian Bobin 

 

L'un , Claude Legrand, poétise avec des couleurs et des pinceaux, l'autre, Jacques Viallebesset, avec des mots et une plume, mais les deux sont poètes puisque chacun donne à voir le réel sous une autre de ses faces que celle que l'on voit communément.

D'abord, il y a sous le regard de chacun, ces paysages de " grand air", cet air tout bleu qui passe avec les caravanes de nuages poussés par le vent, ces longues prairies herbeuses, l'eau qui bruisse dans l'herbe et ces arbres qui écrivent une calligraphie inconnue dans le ciel: ce sont les hauts plateaux du Cézallier.

Puis leur regard, qui dialogue, se pose; il transmute, par l'alchimie créatrice, le réel...Nous entrons alors dans le pays de l'imaginaire, ce " pays où l'on n'arrive jamais" parce que nous le portons en nous.

Peut alors se lever Le Plain-chant des hautes terres. 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2021 3 27 /10 /octobre /2021 08:24
Le Journal des poètes . Lecture de l'Anthologie Jacques Viallebesset

Jacques Viallebesset rejoint au Nouvel Athanor la collection " Poètes trop effacés" , sous l'aspect d'un portrait suivi d'une anthologie constituée de ses quatre recueils aux beaux titres( L'écorce des coeurs- Le pollen des jours-Sous l'étoile de Giono-Ce qui est épars) 

La ferveur pour les longs poèmes classiques, féconds en thèmes de réflexion, selon une écriture romantique des pertes et des partages, donne lieu à une belle traversée où  amitié, quête, amour, monde vide où vivre " est une longue et lente initiation"sont autant de pierres jetées pour retrouver " mon enfance ( qui) ouvre les volets chaque jour à l'aube", autant de poèmes clairs, lisibles, lyriques et combatifs: 

J'ai vécu dans un monde d'enchantement

J'avais besoin d'héroïsme, d'amour, de blessures...

Et mon enfance s'est envolée comme les colombes...

Le disciple tardif de l'Ecole de Rochefort sait rythmer les battements de son choeur poétique: le chant frôle la chanson, le frisson émerge et il suffit d'un " rien de lumière dans la nuit de l'éternité" pour tutoyer le monde. Quelques poèmes inédits, d'une même inspiration, énoncent "le bel été" d'une " cinquième saison/dans l'aube originelle". 

Philippe Leuckx 

 

Les recueils de Jacques Viallebesset sont disponibles sur 

www.lenouvelathanor.com et www.editmanar.com 

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 09:01

En ces temps de perte de repères et de confusion du sens-à commencer par celui des mots-, dans cette société du spectacle où certains confondent " performance" et " poésie", comme d'autres que fustigeait Jacques Brel confondaient gymnastique et érotisme, dans cet âge obscur où des " poètes" sans poésie jouent avec les idées et les concepts, il est rassurant et réjouissant de voir s'allumer, ici ou là, les lucioles de la poésie. 

N'en déplaise à certains, celle-ci n'est pas faite d'intellect et d'abstraction, d'idées et de concepts. Elle est constituée de concret, d'émotions, de sensations, et comme est titré , justement, ce recueil " de chair et de lumière" . 

La poésie d'Emmanuelle Soni-Dessaigne est puisée au plus profond de son être, au-delà de l'ego, là où le " je" singulier tutoie l'universel. Sa source en est le coeur. Une rivière, fluide et soyeuse, s'en écoule avec une force tranquille qui traverse les contrées de l'empathie, de la compassion, de la bienveillance, de la charité, les paysages de l'Eros, de la Philia, de l'Agapè, de la tendresse, de la douceur, dessinant ainsi une nouvelle carte du tendre, qui est celle de l'Amour; l'amour de l'être aimé, l'amour de l'autre, l'amour du tout-autre, l'amour de l'Amour et ce, jusqu'à l'estuaire de la Parole. 

Entre le " Dire" et ce qui reste à dire est l'espace-temps du poème, poème jamais achevé, quête jamais accomplie. 

Vivons

Puisque nos rêves sont de sable

Nos coeurs de cendre

Nos bouches de feu 

Nos yeux d'étoiles

Ce sont là des instants d'éternité saisis à la volée, qui donnent à notre vie son sens global, notre personnalité combinée avec son accomplissement temporel et spatial, où l'écriture transforme la vie destin...

La poésie d'Emmanuelle Soni-Dessaigne, comme toute toute authentique poésie, est dialectique, comme tout mouvement, comme toute vie. L'image parlée ( toute poésie est " image parlée") que nos yeux ne voient pas n'est pas une image statique où s'achèvent les sensations. Chaque poème contient une dynamique qui éveille, parce que le langage est à la fois mémoire et anticipation des potentialités d'être.

La poésie est aventure, du langage certes, mais sa justification est dans une poétisation du monde, c'est-à-dire l'effort pour contribuer à le rendre meilleur. Habiter poétiquement le monde affirmait il y a plus de deux siècles le poète Hölderlin ( "Plein de mérites, mais en poète l'homme habite sur cette terre") . Pour Hölderlin, l'humain habite naturellement la terre en poète. Novalis, lui, affirmait: " La poésie est le réel véritablement absolu. Plus c'est poétique, plus c'est vrai".

Tous les enfants savent naturellement cette vérité première, même s'ils n'ont pas les mots pour la dire, mais les adultes l'ont oubliée, pris dans la spirale infernale de nos cités. Contempler la beauté qui nous entoure, s'en nourrir, s'en inonder l'âme en regardant avec attention chaque jour le ciel, la mer, l'écume, les arbres, la neige et le sourire de l'autre avec les yeux et l'esprit de poésie, voilà aussi ce qui se nomme "vivre". Cette manière d'être, cette attitude poétique est en fait un acte politique qui contribue à l'amélioration du monde. 

Ce qui comptera à la fin

Sera d'avoir gardé intact notre amour pour la vie

La candeur de s'extasier d'un rien 

D'un tout...

Ces poèmes sont autant de principes et préceptes du retour à l'évidence et à l'essentiel. Sa poésie, en ce sens, est originelle, qui permet de remonter aux sources de l'être.

" Les poètes nous aideront à trouver en nous cette enfance vivante, cette enfance permanente, durable, immobile" a écrit Gaston Bachelard. Tous les poèmes d'Emmanuelle Soni-Dessaigne partent de là et nous y ramènent.

Ayant retrouvé cette " Parole" qui fonde les choses, la poète peut alors, dans son écriture, se laisser aller à la plénitude de l'image, la vivre dans l'espace-temps du poème, dans son harmonie de symboles, d'émotion, de musique.

Chargée d'une tendresse brûlante, d'une douceur ardente, sa poésie n'est pas moins charnelle que spirituelle puisque l'Amour en est le sujet principal. L'Amour, symbole de la régénération de toutes choses et médecine de l'Être.

Si chaque poème est achevé, il est néanmoins une image finie ouvrant sur l'infini de l'Amour et du Cosmos. Chaque poème est fait de vibrations et de rythmes, pas seulement au sens où on l'entend souvent ( rythme prosodique) mais au sens où, rythme vital, il n'est pas seulement référence à la vie par la parole, reflet, mais bel et bien vie parlée, action. Aucun de ses poèmes n'épuise la poésie, ne l'enferme, mais, au contraire chacun la recrée à chaque fois, la renouvelle, quête jamais achevée d'un improbable poème à venir. En celà, chaque poème dit la pulsation de la VIE même. 

La poésie se propage de coeur battant à coeur battant; ouvrez grand le vôtre poour y laisser pénétrer la poésie d'Emmanuelle Soni-Dessaigne. Sa source n'est pas prête de se tarir. Il s'en écoule une eau aussi pure que bienfaisante, aussi claire que vivifiante, qui est aussi une eau de feu. 

Jacques Viallebesset 

Disponible en librairies , fnac.com, amazon.fr, le site de l'éditeur lenouvelathanor.com 

 

 

 

Préface" De lumière et de chair"E. Soni-Dessaigne .JV
Partager cet article
Repost1
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 13:19
Entretien avec Le Salon littéraire sur " Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard"

 

 Votre recueil de poésie qui vient de paraître est inspiré du roman Gaspard des montagnes d’Henri Pourrat. Pourquoi ?

 A l’âge de onze ans, j’ai été fasciné par la visite du Moulin Richard de Bas à Ambert «  Dans l’herbe des trois vallées » ; c’est par la lecture de cet ouvrage, suivie par celle de Gaspard des montagnes que j’ai pénétré dans l’univers  d’Henri Pourrat .Pendant mon long « exil » de plus de quarante ans à Paris,  ce roman,  lu et relu tout au long de ma vie,  a été un lien permanent  avec une Auvergne un peu mythifiée et  ces paysages du Forez que j’affectionne , faits de pâturages  verts, de hauts-plateaux d’herbe où pousse la gentiane et où rampe la bruyère mauve et de ces forêts profondes de sapins où plane toujours un certain mystère . De retour en Auvergne,  il m’a semblé naturel de rendre ainsi hommage à ce compagnon de mes songes et à son créateur.

Comment évoquer un roman de près de huit cents pages en trente-deux poèmes ?

C’était tout l’enjeu de l’écriture du recueil.  Pourrat disait lui-même de son roman  que c’était « une histoire aux cent histoires ». Ce roman foisonnant a plusieurs facettes : à la fois  roman historique ,  roman de mœurs,   roman d’aventures,  roman picaresque, roman d’amour , il peut  , aussi, être lu à plusieurs niveaux d’interprétation  .…Puisant dans cette malle aux trésors , j’ai privilégié l’histoire d’amour entre Anne-Marie et Gaspard, ce qui est une des lectures possibles ; c’est ainsi que j’évoque , par une succession de plans-séquences l’intrigue du roman et l’atmosphère de contes et légendes dans laquelle elle baigne.

J’ai essayé de distiller sensations, images et émotions suscitées par le roman  pour en extraire la quintessence poétique.   J’ai voulu que ces poèmes charrient l’eau,  la terre, le feu , la terre de ces montagnes vertes , mauves et noires et ainsi  écrire un hymne à la nature  tout en exaltant l’amour, l’amitié, et un  certain nombre de valeurs dont Gaspard est l’incarnation : le panache, la bravoure, la droiture, la fidélité ; cela pour redonner fraîcheur et vigueur à cette épopée et ainsi donner l’envie  aux lecteurs qui ont lu le roman d’Henri  Pourrat de l’aborder sous l’angle de la poésie qui s’en dégage  et à ceux qui ne l’ont pas encore lu la curiosité de le découvrir.

Quel est l’apport d’Henri Pourrat dans la littérature, selon vous ?

Si Gaspard des montagnes est présent dans l’inconscient collectif auvergnat , qu’on ait lu ou pas le roman, beaucoup de malentendus existent autour de l’œuvre de Pourrat . Il est souvent perçu comme un auteur «  régionaliste » avec tout le dédain que le milieu littéraire parisien peut mettre dans ce mot. On a fait le même reproche à Giono, pour les mêmes raisons. Mais,  s’il est vrai que le roman est très fortement enraciné dans le territoire du Livradois et du Forez , le génie de Pourrat a su donner à son héros Gaspard une dimension universelle, faisant de lui , l’égal de Don Quichotte , de Till d’Unlenspiegel , voire de Corto Maltèse . Gaspard est un héros positif en qui tout lecteur peut se projeter.   De plus,  cette intrigue qui se noue et dénoue dans ce pays d’Ambert brasse tous les sentiments et passions , de la haine à l’amour, de la générosité à la vengeance, de la peur au courage , de la traîtrise à la fidélité ,de l’hypocrisie à l’amitié ,  qui tissent l’âme humaine sur toute la surface de la terre . Nous voilà aux antipodes de ce que l’on appelle «  régionalisme ».  «L’auvergne» de Pourrat est aussi universelle que l’est la « Provence » de Giono.

L’on sait qu’Henri Pourrat a passé sa vie à arpenter ce petit territoire qu’est le Livradois-Forez pour recueillir cette somme de littérature orale populaire qui constitue Le trésor des contes .A l’ époque matérialiste et  rationaliste  où, comme l’a écrit Vialatte,  «  la modernité faisait rage » , l’on croyait encore que le progrès technique suffirait au progrès humain , cette quête  obstinée , comme un « devoir de mémoire »,  semblait conservatrice et passéiste . Depuis,  à force de progrès technique déhumanisant et aliénant ,  un besoin de réenchantement du monde se fait jour . Je n’en veux pour preuve que le nombre toujours plus grand de conteurs qui se produisent en France et en Europe  et le succès qu’ils rencontrent . Nous devons rendre grâce  à Henri Pourrat d’avoir compris avant ses contemporains combien cet antique savoir,  prétendu dépassé,  est , en fait intemporel et porteur de toute la sagesse humaine , accumulée à travers les générations et combien l’imaginaire est important dans la structuration de l’esprit humain.  Recueillant ces contes , dans son souci de fidélité à leur langage oral populaire et les nécessités de leur transcription en langue écrite , Henri Pourrat a inventé un métalangage, une langue singulière et originale qui lui est propre. Ils ne sont pas nombreux  les auteurs français qui ont créé une langue … Entre le souci d’universalité en l’ancrant dans le singulier et l’invention d’une langue , l’apport d’Henri Pourrat à la littérature est immense ; il serait temps de réhabiliter l’œuvre de cet «  illustre méconnu » , cet auteur  dont Vialatte a pu écrire qu’il aurait pu être, s’il n’avait été aussi discret , modeste ,  pudique et étranger aux mondanités parisiennes , le «Selma Lagerlof français » , qui , comme on le sait, a obtenu le Prix Nobel de littérature.

Diriez-vous , qu’en écrivant «  Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard », vous avez voulu redonner une «  seconde jeunesse » à Gaspard des montagnes ?

Non, ce serait prétentieux de ma part et injuste d’autant que Gaspard , dans le roman, est l’incarnation de «  l’éternelle jeunesse » par ses élans fougueux  et sa générosité du cœur . Disons plutôt que j’ai voulu  faire apparaître cette «  éternelle jeunesse » sous un jour poétique.

«  l’air et le vent sont omniprésents dans cette quête du souffle et de la parole » qu’est l’œuvre de Pourrat,  comme l’a fait remarquer Jean-Claude Forêt. Peut-être plus encore que les contes, la poésie est affaire de souffle et de musicalité ; comme les contes, elle est faite pour être dite à haute voix plutôt que lue, sa syntaxe et son rythme sont oraux.  Si le conte est par nature poétique , Pourrat est un immense poète , lui qui a su manier les mots, magistralement , pour qu’entre eux se lève le souffle de la vie.  En cheminant dans ses pas,  en faisant de Gaspard des montagnes la   « matière première »  de mon écriture comme lui l’a fait avec les contes populaires dont son roman est issu , j’ai cherché cette «  petite musique » singulière qui , je l’espère, chante à travers mes vers .

Propos recueillis par Joseph Vebret

Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard

Editions Entrelacs.

Isbn : 979-10-90174-52-8

16, 50 E

disponible en librairie et sur www.dervy-medicis.fr, fnac.com, amazon.fr   

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 12:44
Sous l'étoile de Giono. Lecture par C. Colomb

 

 Comment ne pas être  d’emblée follement  touché par cette fraternelle adresse –au lecteur ? dans le bienveillant poème initial « Avec toi » :

            « Je suis avec toi partout où tu es esseulé »

 Cette bonne impression est confirmée par la singularité de la démarche de JV qui livre  un fascinant cheminement romanesque et poétique à travers l’œuvre de jean Giono.

La richesse du lien étroit qui unit l’Homme et le Monde chez Giono  renaît sous la plume  exacte de JV dans  une série de  30 poèmes à la fois secrets et puissamment humains, dans une composition pas banale. Ecrits  sous forme de quatrains  ou tercets, pour les récits,  au rythme d’alexandrins - parfois plus amples, souvent  riches en images, les poèmes « racontent »  des romans de Giono (15 en tout, que de patientes  et fines lectures cela est-il le fruit !), et sont suivis de commentaires « Dans la marge », convoquant tour à tour les 5 sens, les 4 éléments, pour dire l’âpreté  de vivre mais aussi « la belle harmonie du monde », où l’humain se fait tour à tour  végétal, minéral ou animal, où le quotidien côtoie les forces cosmiques.  Ainsi sous l’ardeur de cette Etoile de Giono  nous approchons-nous, à mon sens,  de Rêveries bachelardiennes aussi bien que  de  Correspondances baudelairiennes, dans une langue lumineuse  et une forme singulières.

 Et, par l’entremise d’aphorismes émaillés çà et là au fil des poèmes, JV montre une conscience aigüe du malheur du monde en même temps que de formidables élans d’empathie et d’amour. Alors  oui, le poète a atteint son but de « toucher le cœur du monde »  comme l’a dit Peter Handke, et l’on se sent moins seul.

 

Sous l’étoile de Giono est un inépuisable trésor de pensée et de beauté- le regard  se pose aussi sur les remarquables dessins de Diane de Bournazel,  on y revient  vagabonder  avec langueur, reconsidérer ces figures récurrentes que sont le berger, le passeur, la femme aimée, la musique, l’or des étoiles et tout un monde qui s’offre à  l’imaginaire créé par JV.

 

Sous l'étoile de giono

Editions Alain Gorius-Al Manar 

En vente en librairie et sur amazon.fr, fnac.com et le site de l'éditeur 

www.editmanar.com 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2020 6 05 /09 /septembre /2020 08:40
 PROLONGATION Exposition LE PLAIN-CHANT DES HAUTES TERRES au Puy Mary

Claude Legrand , Eryk.e , Jacques Viallebesset

présentent 

LE PLAIN-CHANT DES HAUTES TERRES , peinture musique et  poésie 

Grand site du Puy Mary , Cantal

à la maison de site

LE CLAUX 15400 

 PROLONGEE JUSQU4AU 27 SEPTEMBRE 

Vente de l'ouvrage sur place 

Vous pouvez le commander à votre libraire , sur le site de l'éditeur

www.lenouvelathanor.com et même, si vous ne pouvez faire autrement amazon.fr 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2018 4 04 /10 /octobre /2018 15:41
Le Plain-Chant des Hautes Terres. Claude Legrand-Jacques Viallebesset

Claude Legrand expose des toiles de la série Le plain-chant des hautes-terres , accompagnées de poèmes inédits de Jacques Viallebesset 

du 4 Octobre au 3 Novembre 

Librairie Les Volcans 

à Clermont-Ferrand 

Nous vous invitons au vernissage 

le 9 Octobre de 17 à 18h30

Nous y dédicacerons nos ouvrages 

et partagerons avec vous le pot de l'amitié .

Le Plain-Chant des Hautes Terres. Claude Legrand-Jacques Viallebesset
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2018 1 03 /09 /septembre /2018 08:20
Sur " Dans le vert des montagnes" Jean-Luc Maxence ( Magazine REBELLE(S) )

Le recueil 

DANS LE VERT DES MONTAGNES-En cheminant avec Gaspard 

Editions Entrelacs. 

ISBN : 979-10-90174-52-8

Prix: 16, 50 E

est disponible chez votre libraire, le site de l'éditeur

www.dervy-medicis.fr , amazon.fr, fnac.com 

Loin de la rumeur des villes, cheminez avec Gaspard dans le vert des montagnes, vers ces hauts-plateaux d'herbes où s'élance la gentiane jaune et rampe la bruyère mauve; il y souffle un vent qui a le goût d'une farouche, irréductible, rebelle liberté, où les légendes et les contes font mémoire de ce qui a été, est et sera. 

Mon sang charrie l'eau, la terre, le feu, l'air de ces montagnes vertes, bleues, mauves et noires, mais à défaut d'écrire avec le sang, c'est avec la sève des arbres que j'ai tenté de dire l'amour, l'amitié, la vie, la mort , la beauté et le tragique du monde, la générosité des élans du coeur, ces sentiments nés de l'humus du passé qui montent comme la sève d'un premier matin. 

JV 

 

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2018 1 03 /09 /septembre /2018 08:17
Librairie Moulin Richard de Bas

Librairie Moulin Richard de Bas

" La poésie de Jacques est à la fois charnelle et sensible, virile et délicate.Elle est, si j'ose ce mot-valise; " sévoureuse". La nature y règne généreusement tout comme le meilleur de l'homme".

Christian Moncelet

 

Le poème La Ballade de Gaspard extrait du recueil Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard a été imprimé sur papier pur chiffon fait feuille à feuille à la main , avec inclusion de fleurs, séché à l'air sur corde au Moulin Richard de Bas à Ambert d'Auvergne .

Il est en vente à la librairie du moulin et sur le site www.richarddebas.fr 

Prix : 7, 90 E 

Le recueil , paru aux éditions Entrelacs, est en vente dans les bonnes librairies , amazon.fr, fnac.com et le site de l'éditeur www.dervy-medicis.fr 

isbn : 979-10-90174-52-8

Prix: 16, 50 E 

Gaspard des montagnes  au Moulin Richard de Bas
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2018 1 16 /07 /juillet /2018 09:03
En cheminant avec Claude Legrand . Pérégrinations . JV

 

 

Marcher léger vers les confins du ciel 

Jusqu'aux hautes estives d'un coeur vert 

Dans un printemps qu'enfantent les jonquilles 

 

Marcher nu vers l'horizon grand ouvert 

En quête de cette terre promise 

Sans savoir qu'elle est blottie dans sa poitrine 

 

Marcher sans piétiner ni revenir

A l'aventure dans la brume de soi 

Vers les nuées courant dans les contrées célestes 

 

Marcher d'un pas à faire naître la terre 

Dans quelques arpents d'imaginaire 

Ces étendues bleues comme faïences lointaines 

 

Marcher en n'ayant dans sa besace

Que quelques lourds nuages noirs de regrets 

L'espoir de la beauté et l'amour du monde

 

Marcher avec comme seule boussole le poème.

 

JV 

En cheminant avec Claude Legrand 

Poème inédit 

Tous droits réservés . 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :