Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 08:14
Malenfance. Jacques Viallebesset

Des hommes galopent dans la nuit

Debout dans leur manteau d'étoiles

Traquant les loups de Malenfance

Dans la forêt des sortilèges

La crinière de leurs chevaux noirs

Sont des vagues d'écume blanche

Ils viennent à la rencontre des hommes

Brandissant l'amour tel une torche

Un soleil d'or qu'on imagine

Rougeoie dans la forge de nos coeurs

Une étrange ferveur nous gagne

Leurs montures piaffent d'impatience

Pour aller aux paupières de l'aube

Où la lumière vaporeuse dissipe

Le carnaval des astres qui meurent

J'écoute le chant d'un rouge-gorge

Qui monte sans fin de mon sang.

 

Poème extrait de  " Ce qui est épars 

Editions Le nouvel athanor

www.lenouvelathanor.com 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2021 3 19 /05 /mai /2021 08:16

La lune d'eau danse dans les arbres

Mais j'ai un soleil de feu au ventre

J'ai perdu mon autre moitié du ciel

Mon corps est ici mon ceur est là-bas

La vie est tragique mais pas sérieuse

Les chevaux blancs et noirs de l'âme

M'emportent tirant le char de ma vie

Oui je veux frèrer encore avec ceux

Qui partagent le pain blanc des rêves

Et se mettent en route pour la seule joie

Avant de s'enfoncer dans la profondeur

Du silence fertile des étoiles où

Vibre la mélodie secrète de l'univers

Qui donne ici-bas le sens de toute vie.

 

 

 

 

Le sens d'une vie. Jacques Viallebesset
Partager cet article
Repost0
19 mai 2021 3 19 /05 /mai /2021 08:15
Cosmos . Jacques Viallebesset

Le magma dont je suis issu

Fait de moi un doux voyageur

De l'infini et du cosmos

Ces galaxies qui gravitent

En moi me créent et me recréent

 

Des verts volcans éteints ruissellent

Les eaux primordiales de vie

Dans un labyrinthes de sources

Les perles des mots fraient leur voie

Vers l'estuaire de la parole

 

Le chant des voyelles s'unit

Au verbe luxuriant du ciel

Des étoiles frémissent en graines

De diamant que je moissonne

Sur l'aire des désirs sans fin .

 

Extrait du recueil " Ce qui est épars"  

Edition papier  www.lenouvelathanor.com

 

Cosmos . Jacques Viallebesset
Partager cet article
Repost0
20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 09:46
Forgerons du  désir . Jacques Viallebesset

Que les tisserands de rêves

Inventent un autre futur

Tout au long de la rivière

Où nos espoirs se sont noyés

Dans des flots de larmes de sang

 

On est revenu de si loin

D'où sont mortes nos illusions

Qu'il faut bien tenter d'élargir

Encore l'horizon humain

Et les frontières de la vie

 

Là se lèvent les forgerons

Du désir et de la joie d'être

De vrais camarades viendront

Et des femmes dans le regard

Desquelles il fera bon vivre

 

Il est toujours temps d'être heureux

Tant qu'il y a une aube à venir

Et le monde à recréer

La terre est une île aux trésors

Dans un océan d'étoiles .

 

Poème extrait de " Ce qui est épars"

Editions Le nouvel athanor

Mars 2016 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost1
14 septembre 2020 1 14 /09 /septembre /2020 09:29
Fumées de la mémoire . Jacques Viallebesset

L'écume des peuples s'efface de la mémoire

Dans les sillons stériles des parois du temps

Des hommes sans visage sont venus les chercher 

Ils ont amassé leurs bagages dans les clameurs 

 

Toutes ces vies entassées dans des énigmes d'ombre 

Les trains gris poussaient des cris de violon brisé 

Enfants barbouillés des couleurs du cauchemar 

Lignes de leurs mains creusées des rails du destin 

 

Leur étoile était clouée sur cette nuit sans aube

Un désespoir tout jaune marqué au fer rouge 

L'immense fumée noire qui emportait leurs cris 

A dissous leurs rêves de miel dans un brasier 

 

Sur le magma rougeoyant de leurs entrailles

Le soleil a quitté un ciel vide vitrifié d'horreur 

Images fragiles volées au secret de la mort

Ces cendres et ces fumées brûlent encore mes larmes . 

 

Jacques Viallebesset 

La bêtise , la haine , le fanatisme mènent toujours à l'antisémitisme , qui est le cancer dont meurt la civilisation . Abomination des abominations . Comment est-ce encore possible après la Shoah ? 

Fumées de la mémoire . Jacques Viallebesset
Partager cet article
Repost0
8 septembre 2020 2 08 /09 /septembre /2020 08:09
Initiation. Jacques Viallebesset

Vivre est une longue et lente initiation

Où va celui qui oublie le chemin

L'ombre de chacun repart aux ténèbres

La substance des rêves devient cendres

Je connais l'abécédaire du voyage

Dans le labyrinthe de la mémoire

Où s'entassent des livres de poussière

La langue est la maison des peuples

Où des prophètes ont les yeux ouverts

Sur des vies qui miroitent de désir

Et disent un monde couleur de miel

Entre fond de nuit et petit matin

La vie traverse le reflet des miroirs

Où j'aurai écrit la généalogie

D'une fontaine où dansent des bergers

Dans la forêt des remords perdus .

 

Extrait de " Ce qui est épars" www. recoursaupoemeediteurs.com

Illustré par Ciril.K

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 08:45
Le nectar du coeur Jacques Viallebesset

La lune et la vérité sont au fond du puit

Et nous errons aveugles de par le monde

Une voix un visage un regard hantent

Les rêves gris de ma nuit ensommeillée

Qu'habite un hibou qui attend le coq

Chacun porte en lui un drame caché

Nulle pierre ne peut être polie sans friction

Dans une vie de ferraille de rouille et d'os

Comment extraire le nectar vivifiant du coeur

Je cherche la perle noire d'un trésor caché

Pour me faire l'interprète des désirs ardents

Et m'enfonce dans la nuit porteur d'une lampe

Guettant la lumière à l'horizon bleu du jour

Pour entamer le beau voyage sans retour.

 

Extrait de Ce qui est épars

editions Le Nouvel Athanor

disponible sur www.lenouvelathanor.com

Partager cet article
Repost0
3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 07:01
Un bleu d'éternité . Jacques Viallebesset

La parole est la matrice de l'univers 

Tout ce qui est nommé naît de l'esprit humain 

Je m'en vais au-delà de ma seule personne 

Retrouver le pays de la seconde enfance 

Où le soleil donne un rendez-vous au crépuscule 

Et le ciel baigne son sang dans l'océan 

Ce qui nous a de loin précédé nous constitue 

Nous sommes les survivants de désastres 

On a faim, on a peur, on espère, on s'émerveille 

La vie brille dans chaque goutte de rosée 

J'écris l'avenir en l'inventant chaque jour 

A l'aurore des choses dont je suis issu 

Ma vie ne tiendra jamais dans un sablier 

J'ai la patience du bourgeon attendant le fruit 

Qui mûrit dans la force explosive du poème 

A l'aube d'une nuit calme je m'en irai 

Avec aux lèvres le goût bleu de l'éternité. 

 

Extrait de CE QUI EST EPARS . 2016. Editions le nouvel athanor 

disponible sur www.lenouvelathanor.com

amazon.fr, fnac.com 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2018 1 12 /03 /mars /2018 08:31
Tamsin Abbott

Tamsin Abbott

                                                                à C.S

Dans l'immense nef qui s'ouvre sur le vide 

Les hommes sans temple ne croient plus leurs rêves 

Qui ne voit au-delà de l'horizon est mort 

Les coeurs meurent au soleil des moissons 

 

Goupil sort de son terrier au crépuscule 

Pour danser avec sa dame sous la lune 

Inventant sur la neige un brasier d'été 

Les hommes sont morts de lâche résignation . 

 

Extrait de Ce qui est épars

disponible sur www.lenouvelathanor.com, amazon.fr, fnac.com

Partager cet article
Repost1
30 novembre 2017 4 30 /11 /novembre /2017 16:17
Le fil des mots. Jacques Viallebesset

Le fil de mes mots me tient en équilibre 

Les bras grands ouverts en guise de balancier 

J'écris pour la venue d'un jour couleur d'orange

Nos vies sont balayés par un vent de cendres 

Mais je veux boire encore la liqueur des étoiles 

J'extrais le réel des archives du rêve 

Pour rendre visible l'infini des possibles 

Pour clamer haut les coeurs et bas les masques 

Une histoire qui commence court déjà vers sa fin 

Eclaireur de la lanterne de vérité 

J'écris pour insufler la vie aux jours vides 

Parce que aimer, boire, chanter et puis 

Le fil de mes mots me tient en équilibre 

Les bras grands ouverts en guise de balancier .

 

Extrait de CE QUI EST EPARS 

Disponible sur www.lenouvelathanor.com 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :