Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 08:10
Toile de Claude Legrand

Toile de Claude Legrand

Tout près du ciel loin de la rumeur du monde 

Il est un pays de haute solitude 

Dans un espace ouvert sur l'horizon fuyant 

 

Ca et là des burons isolés émergent 

Au mitan d'un lit doux d'épilobes mauves 

Sur un océan vert qui roule sous le vent

 

 

Les sillons bleus du ciel sont les seuls en labours 

Ici vivent des hommes qui ont pour compagnons 

Leurs bêtes en pâture et la sauvagine 

 

Au fond le ruban bruissant de la Santoire 

Où les biches viennent goulûment laper le soir 

C'est avec cela seul qu'il faut créer sa joie .

 

Le plain-chant des hautes-terres 

27 poèmes de J. Viallebesset et 27 tableaux de Claude Legrand 

Disponible en librairie et sur le site de l'éditeur www.lenouvelathanor.com 

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 07:46
L'élan d'amour. Jacques Viallebesset

                                                                       à CS 

Je t’attendrai la ferveur de vivre au ventre

Ta voix claire flûtera au-dessus des sapins

Les ruisseaux tailleront des sillons d‘argent

Quelque part loin derrière les collines mauves

La nuit sera fraîche comme une source pure

 

Nous irons à l’aventure sous la lune

Le champ des étoiles au-dessus de nos têtes

Pleines de saisons au soleil écartelé

L’amour fera lumière dans nos yeux épris

Dans la compagnie des hêtres et des bruyères

 

L’eau chantonnera avec toi dans les fougères

Nous aurons une soif de buveurs de lune

Et la force de semer au creux de nos reins

Nous sentirons en nous sourdre le mystère

Qui relie nos vies au rythme de l’univers

 

Dans notre vert royaume battu de vent

Nous saurons enfin ce qui nous réunit

Nous serons sur le palier de l’éternité

Tu viendras le front auréolé de rosée

Le soleil boira encore l’eau de l’aurore .

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2020 7 31 /05 /mai /2020 09:44
Connivence . Jacques Viallebesset

                                                                              à CS 

Nous ne sommes pas trop de deux pour sauver 

La saveur de la vie sa beauté et la joie d'être 

Oui tu es là nous sommes là ensemble au monde 

A combler la brèche ouverte de l'âme 

Ta main s'est rendue maîtresse de la mienne

J'écoute en moi le désir de toi prendre corps 

Et mon regard se perd aux racines de tes yeux

Tes mains secrètent un fil de soie qui nous relie

 

Cette connivence qui est notre nous laisse 

Là tremblants que le miracle pût prendre fin 

L'amour recule ses limités dans l'ordre de la chair 

Et se vérifie debout dans l'ordre du coeur

Je regarde ma chance en face et elle a ton sourire 

Dans cette vie que tu justifies et réjouis 

Nous avançons pas à pas vers l'autel de nos noces 

Nous coïncidons jusqu'à nous abolir l'un dans l'autre . 

 

Poème à paraître in 

La cinquième saison 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2020 5 29 /05 /mai /2020 13:08
L'oiseau chanteur .Jacques Viallebesset

                                                                    à Catherine

L'oiseau chanteur aux ailes d'ambre

Qui s'accroche aux bords de ma lampe

T'appelle dans un chuchotis de plume

 

Avec toi apparaissent le renard

Les elfes et les écureuils roux

Qui se blotissent à tes genoux

 

Dans cette forêt enchantée

Tu ouvres tes paupières nacrées

Sur des terres nouvelles de blé

 

Tous ces jours perdus à exister

Tu es la seule que j'attendais

Ma toute belle au bois dormant

 

Par toi j'ai repris le courage

De vivre au bruissement de ton sang

Au coeur de matin de tendresse

 

La vie est là source de soie bleue

Seuls nous ne pouvions nous délivrer

De la vallée noire de la géhenne

 

Les étoiles ont retrouvé leur ciel

Assise au centre de la clairière

Tu m'attends pour attiser ma soif

 

Ton visage de tournesol d'or

Libère les abeilles du coeur

Pour savourer le nectar des jours .

 

Poème inédit.

à paraitre in " La cinquième saison"

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2020 6 23 /05 /mai /2020 08:45
Le nectar du coeur Jacques Viallebesset

La lune et la vérité sont au fond du puit

Et nous errons aveugles de par le monde

Une voix un visage un regard hantent

Les rêves gris de ma nuit ensommeillée

Qu'habite un hibou qui attend le coq

Chacun porte en lui un drame caché

Nulle pierre ne peut être polie sans friction

Dans une vie de ferraille de rouille et d'os

Comment extraire le nectar vivifiant du coeur

Je cherche la perle noire d'un trésor caché

Pour me faire l'interprète des désirs ardents

Et m'enfonce dans la nuit porteur d'une lampe

Guettant la lumière à l'horizon bleu du jour

Pour entamer le beau voyage sans retour.

 

Extrait de Ce qui est épars

editions Le Nouvel Athanor

disponible sur www.lenouvelathanor.com

Partager cet article
Repost0
20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 06:20
Dans la marge 9. Jacques Viallebesset

D'un bord à l'autre de l'océan la lune traine

Sur les fonds marins ses hautes marées bleues

Les atomes de mon corps vibrent de joie stellaire

Des constellations vivent et meurent en moi

L'être que composent les astres me contient

Le sang de l'univers bruissant irrigue mon coeur

Ma source pourpre se reflète dans une étoile

Qui colore dans mes cellules le passage de la vie

Des éclats de soleils morts me traversent

Je suis une particule unique de la voie lactée

Qui ruisselle jusqu'aux racines de mes sens

Passé présent futur se tressent dans mes veines

Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas

L'étoile qui s'éteint en moi brillera au ciel

Comme un point de lumière sur le fil du temps

Graine de vie promise aux métamorphoses .

 

Extrait de " Sous l'étoile de Giono"

paru chez Alain Gorius/Al Manar

disponible sur www.editmanar.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 07:08
Cézallier . Peinture de Claude Legrand

Cézallier . Peinture de Claude Legrand

Là-haut tout au bord du monde 

La lumière et le vent s'épousent 

Dans des noces de sève d'or 

Qui vibre éclate et fleurit 

 

L'haleine rieuse des oiseaux 

Réveille le souffle des hommes 

Fait pousser dans leur tête 

Des gerbes tendres de fougères 

Comme d'immenses flammes vertes

 

Le rêve éveillé des hommes 

Recommence dans l'aube bleue 

Pour ne faire qu'un avec la vie 

Qui vibre éclate et fleurit . 

 

 

 in " Le plain-chant des hautes-terres" 

editions Le nouvel athanor 

www.lenouvelathanor.com 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 09:42
tableau de Claude Legrand

tableau de Claude Legrand

La vie coule dans ma main comme la Santoire 

Je la sens palpiter au creux de ma paume 

J'avance dans l'entrebaillement des nuages

Qui floconnent blanc au fond de ma poitrine 

 

La croupe de la prairie ondule au vent dru 

Je m'enfonce dans un océan d'herbes fraîches 

Une vapeur de ciel baigne mes yeux ouverts 

Le cri des milans noirs vrille mes oreilles 

 

Mon sang bout, bouillonne et bourdonne aux tempes 

J'habite vivant un pays vert qui m'habite .

 

Jacques Viallebesset 

Extrait de " Le plain-chant des hautes-terres"

editions Le nouvel athanor

disponible sur www.lenouvelathanor.com , amazon, etc 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 09:37
Invocation  Jacques Viallebesset

                                                              à CS 

Je veux caresser ta chevelure d’ambre

L’émerveillement qui anime mes mains

Le feu de ton corps qui couve à ma paume

Ton pays de vallonnements et de rondeurs

 

Je veux la fleur de farine pure de ta chair

Le levain de la caresse qui dit ma faim

Le doux pollen du ciel de tes seins blancs

Croquer les noisettes châtaines de tes yeux

 

Je veux le noyau d’amande de ton ventre

La voix gourmande de l’enfant que tu étais

Ton espièglerie ta tendresse ta saveur

La grâce d’être au monde ensemble avec toi

 

Je veux l’éclatant velouté de tes pêches

Ta bouche que la mienne accueille yeux fermés

La ferveur lumineuse de ton visage

La chair fondante de miel au bout de mes doigts

 

Je veux la chance de partager tes jours

M’endormir tout au fond de toi vivante

Dans l’écoute intense de l’espace de ton corps

Etre l’homme-vigie à la proue de ta vie.

Poème inédit à paraître in 

Le dit de Renard 

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 07:04
J'en appelle. Jacques Viallebesset

                                                                   à Matthieu Baumier 

S'il est toujours minuit en ce siècle 

A la kermesse des étoiles 

Le meilleur est encore à venir

Les épiciers du coeur tiennent boutique 

Sous le bec des vautours 

La chair quitte les os 

Ce monde est un vaste charnier 

Les hommes cherchent en vain leur ciel 

Dans le regard vitreux des autres 

 

Pour que le coq puisse annoncer l'aurore

J'en appelle aux clowns et aux prophètes 

Aux bateleurs, aux rêveurs, aux jongleurs

Et au coeur de soleil des forains 

Il faut replanter l'arbre de vie 

Dans l'humus des coeurs

Avant que l'océan de la mort

Engloutisse la terre où, êtres sans destin,

Nous errons en quête de notre Orient

 

On ne pourra pas dormir tranquille 

Tant que l'on n'aura pas les yeux ouverts 

Restent le courage et la lucidité 

Pour aimer en dernier recours 

Notre réalité est plus grande que les illusions 

Nous savons que nos jours sont comptés 

Nos colères rouges doivent refleurir 

Bien que les coquelicots soient éphémères 

Afin de partager le beau pain des forts et des sages 

 

Pour que la sève irrigue nos branches

J'en appelle aux buveurs de lune, 

Aux alchimistes du verbe qui allument 

Des soleils d'or au coeur de la nuit 

Aux conquérants de la Toison d'or, 

Aux guetteurs de l'invisible et de l'indicible

Aux chercheurs de Graal et aux fils du vent 

Aux chercheurs de mots de feu 

Et aux professeurs d'espérance

 

S'il est minuit dans ce siècle

A la kermesse des étoiles

Le meilleur est toujours à venir

J'en appelle à vous Nobles Voyageurs 

Qui traversez l'espace et le temps 

Moi, qui suis un arbre en marche 

Dont les racines sont dans le ciel 

Je m'en remets à vous Merlin et Mélusine 

Et vous, mes semblables, que la poésie vous garde...

 

Extrait de LE POLLEN DES JOURS , ed Le nouvel athanor. 2014

repris in Anthologie Jacques Viallebesset , ed Le nouvel athanor. 2017 

disponible sur www.lenouvelathanor.com 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :