Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 07:15

Le désespoir de la recherche de la justice est tonique.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 09:18

Etre oiseau de sagesse sur l'épaule de Minerve loin des pigeons.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 08:48

Si tu me dis que tu cherches la vérité, je te suis ,

si tu me dis que tu as trouvé la vérité, je te fuis

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 06:00

La mort viendra et elle aura tes yeux

Cette mort qui est notre compagne

Du matin jusqu'au soir, sans sommeil

Sourde, comme un vieux remords

Ou un vice absurde. Tes yeux

Seront une vaine parole

Un cri réprimé, un silence.

Ainsi les vois-tu le matin

Quand sur toi seule tu te penches

Au miroir. Ô chère espérance,

Ce jour-là nous saurons nous aussi

Que tu es la vie et que tu es le néant.

La mort a pour tous un regard.

La mort viendra et elle aura tes yeux

Ce sera comme cesser un vice,

Comme voir resurgir

Au miroir un visage défait

Comme écouter des lèvres closes

Nous descendrons dans le gouffre muet.

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 13:02

Je sais que tu sais que je sais

Tu sais que je sais que tu sais

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 08:40

Eclairer la profondeur du coeur, voilà la mission de l'artiste.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 10:44

bleu-2.jpg

 

La couleur bleue a été remarquablement "vue" par Goethe dans son " traité des couleurs" : " Cette couleur fait à l'oeil une impression étrange et presque informulable. En tant que couleur, elle est une énergie; dans sa pureté la plus grande, elle est en quelque sorte un néant attirant" écrit l'auteur qui remarque qu 'une "surface bleue semble reculer devant nous". Plutôt que " néant" , il faudrait traduire " vide" , au sens où le vide est attirance de toutes potentialités. Le bleu du ciel , transparence diurne devant le noir du vide interstellaire, attire le regard vers sa profondeur comme l'océan invite au départ vers l'autre coté de l'horizon. " Entrer dans le bleu, écrit Pierre Grison, c'est un peu comme "alice au pays des merveilles": passer de l'autre coté du miroir. Couleur de l'inacessible fond du ciel des beaux jours, de la lointaine planète Jupiter dont l'éclat dominant perce la nuit, couleur de la lumière de la lune, couleur de l'air et de l'eau, qui circule sans cesse autour de notre globe et la pénètre , faisant d'elle " l'orange bleue" d'Eluard, couleur de l'horizon fuyant et du vent, le bleu est un vecteur universel et primordial sur les chemins vers l'infini de l'espace et du temps...

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 06:15

La parole est à moitié à celui qui parle, moitié à celui qui écoute

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 06:00

Si aujourd'hui encore il me plait de toujours partir au hasard, au portulan des nuits imprévisibles, si autrefois, en tant de siècles et en tant de pays le voyage a passé pour l'épreuve obligée de toute connaissance, c'est parce qu'il a pour but non pas de vous charger , de vous lester d'apprentissage mais de vous décharger, de vous alléger, de vous délivrer de vous-même.

A présent, je voyage pour désapprendre. me déprendre de moi. Non plus être gravide mais me remplir de vide. Idiot, qui tant d'années a cru te mieux connaître en rencontrant les étrangers alors que le seul but avouable du voyage est de devenir étranger de soi-même.

-D'où viens-tu?

- Je viens de nulle part et ne vais nulle part.

Admirable réponse. Je n'en vois aucune autre à faire lors de tout vrai voyage. Mais qui l'acceptera en un monde où tout est fiché, enregistré, où nos désirs sont cadastrés? Qui la prendra en compte entre les douanes, les frontières, les gares, les ports et les aéroports?

Pourtant elle est la seule parole possible du véritable errant. Parole d'homme allégé, c'est-à-dire sans autre allégeance qu'à lui-même . Parole d'homme dénudé, c'est-à-dire qui a rejeté la parure des apparences pour revêtir la nudité de l'identité véritable. Pour l'errant, pour l'homme de nulle part, le pélerin de nulle route, le voyageur de nul voyage et le passant de nul chemin, toute la terre est familière et rien de ce qui lui est étranger ne peut lui paraître étrange.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 08:30

Un homme simple qui n'a que la vérité à dire est regardé comme le pertubateur du plaisir public.

On le fuit , parce qu'il ne plait point;

on fuit la vérité qu'il annonce parce qu'elle est amère;

on fuit sa sincérité dont il fait profession parce qu'elle ne porte que des fruits sauvages;

on la redoute parce qu'elle humilie, parce qu'elle révolte l'orgueil, qui est la plus chère des passions, parce qu'elle est un peintre fidèle, qui nous fait voir aussi difformes que nous le sommes.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :