Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2018 2 08 /05 /mai /2018 08:10

Vos vies sont menacées par les trains de banlieue

Et vos histoires de gloire si dérisoire

A ne pas se regarder dans un miroir

N’essayez plus de me faire croire que vous appelez cela être heureux

 

Vous avez voulu me voler et me prendre

Mes seuls biens mes oiseaux mes pays

Jusqu’au bleu tendre de mes nuits

Sans savoir frères humains ce qui nous unit

Ni  même mes raisons de vous comprendre

 

Mais je marche encore par des allées éternelles

Vers les banlieues perdues de l’univers

Je saute à pieds joints vos barrières

Vos cœurs sont comme vos murs de pierre

N’importe je bois avec une paille le bleu du ciel

 

Je porte dans moi la force des saisons

Et la sève et les sucs de la terre

Le vent le vent me pousse vers la lumière

Morts, je fermerai vos diaphanes paupières

Sans que vous ayez pu me faire rendre raison

 

Vous ne pardonnez pas ma différence

Mais c’est à vous que vous reprochez

De ne pas oser me ressembler

Vos certitudes vos opinions vos préjugés

Ont su, ô pauvre vie, assassiner vos espérances

 

Et pourtant le marteau de mon sang

Bat et frappe encore dans vos veines

Enfants, nos élans du cœur étaient les mêmes

Mes rêves étaient vagabonds et vos envies bohémiennes

Pourquoi m’avoir laissé seul la conscience claire le cœur devant

 

Si vous saviez comme la Vie est belle et désirable

Vous ne tueriez pas Mozart en chacun de vos enfants

Nos pas vont l’amble de vos jours gris jusqu’au n »ant

 

Je vous en prie, écoutez-moi il en est encore temps

Ne laissez plus l’eau de votre vie désaltérer le sable

Debout, debout ! Debout et marchons à l’étoile…

 

L'écorce des coeurs . Copyright LE NOUVEL ATHANOR.MARS 2011

. Disponible sur le site de l'éditeur. www.lenouvelathanor.com et sur amazon.fr

 

N'essayez plus de me faire croire. J.Viallebesset
Partager cet article
Repost0
8 mai 2018 2 08 /05 /mai /2018 07:59
Blanchenoir. André Velter

Je cherche 

L'autre monde sur terre 

Et sur terre, mon écho 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2018 2 01 /05 /mai /2018 07:33
filigrane du moulin de Nouara - Ambert

filigrane du moulin de Nouara - Ambert

Mieux vaut parfois aimer les autres que de leur dire notre vérité. Il y a quelque chose de supérieur à la vérité-comme d'ailleurs à tout le reste: c'est l'amour . 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2018 4 12 /04 /avril /2018 14:13
 Luc Bérimont

Il n'y aurait rien à redire au monde

Si tout avait l'odeur des jonquilles au printemps ...

Partager cet article
Repost0
12 avril 2018 4 12 /04 /avril /2018 09:27
Lectures-Rencontres . Jacques Viallebesset

Au plaisir de vous retrouver ...

Que la poésie vous garde...

JV 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2018 7 08 /04 /avril /2018 08:54
Mon recueil est disponible " Dans le vert des montagnes"  Jacques Viallebesset

Mon recueil Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard 

est disponible. Commandez-le de préférence à votre  librairie ou sur amazon.fr ,  fnac.com, les sites de l'éditeur :

www.dervy-medicis.fr et www.editions-tredaniel.com 

 

La Ballade de Gaspard 

 

Rappelez-vous le franc Gaspard des montagnes 

Qui surgissait en bondissant 

Et comme un diable dans les cabarets 

A l'orée des bois noirs 

 

Dans ces pays marqués par le bruit de la cognée 

Au bord de cette forêt qui bleuit sous le vent 

La couche de fougères du bûcheron 

C'est ici que je vous donne rendez-vous 

Dans ce grand matin d'herbes et d'oiseaux

 

Hiver sifflant de burle glacée hiver de neige 

Qui poudroie dans le large de l'aube 

Voilà encore que l'on s'émerveille 

De ses vaillances farces et aventures 

Et le renard dans son terrier se souvient 

Du château des sept portes 

Perdu là-bas dans la lande sous les pins 

Le coeur d'une jeune fille bat étrangement 

Au souvenir de l'homme aux gants noirs 

Qui a scellé son destin sous la lune 

C'est sans doute comme cela dans les contes 

Une sarabande folle de farfadets 

 

Mes amis restez-là à partager sur la table de sapin 

L'âpre vin de force et d'endurance 

L'amour l'amitié font une lueur de soleil jaune 

Dans vos yeux comme les fleurs des genêts 

J'entonne à haute voix compagnons de mes songes 

Un chant qui se lève des hommes de sève.

JV 

 

Si vous souhaitez recevoir un exemplaire dédicacé, merci de m'adresser un chèque de 20 E ( 16, 50 +3, 50 frais d'envoi ) à 

AJ Lacot 

3 Allée des cèdres 

63140 Chatel-Guyon . 

Que la poésie vous garde ....

JV 

Dans le vert des montagnes -En cheminant avec Gaspard 

Illustrations de SAT 

Editions Entrelacs 

84 pages 

Isbn : 979-10-90174-52-8

Prix: 16, 50 e 

Mon recueil est disponible " Dans le vert des montagnes"  Jacques Viallebesset
Partager cet article
Repost0
3 avril 2018 2 03 /04 /avril /2018 09:35
LA MORT VIENDRA ; Césare Pavese

La mort viendra et elle aura tes yeux

cette mort qui est notre compagne 

du matin jusqu'au soir, sans sommeil 

sourde, comme un vieux remords

ou un vice absurde. Tes yeux 

seront une vraie parole

un cri réprimé, un silence

Ainsi les vois-tu le matin 

quand sur toi seule tu te penches 

au miroir. O chère espérance

ce jour-là nous saurons nous aussi 

que tu es la vie et que tu es le néant.

 

La mort a pour tous un regard. 

La mort viendra et elle aura tes yeux 

Ce sera comme cesser un vice, 

comme voir resurgir

au miroir un visage défunt, 

comme écouter des lèvres closes 

Nous descendrons dans le gouffre. Muets. 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2018 6 24 /03 /mars /2018 08:00

Il y a trop souvent maldonne

Vivre est un jeu mal inventé

Le printemps passe et pas d'été

Voilà que c'est déjà l'automne

 

Voilà que c'est l'heure indue

Toute couleur faite ombre peinte

Par les miroirs du labyrinthe

L'enfant dans l'homme s'est perdu

 

L'enfant qu'en vain tu te rappelles

Dans ce vieux visage et tes mains

Etait-ce donc celà demain

Où le passé si peu s'épelle

 

On porte en soi toujours l'enfant

Confusément qu'on fut naguère

Et le soldat de cette guerre

Ce n'est pas l'homme qu'il défend

 

Toute mémoire est une eau trouble

Que voulez-vous que l'on y voie

Rien ne sert de crier quitte ou double.

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 09:01
La bonne fortune . René-Guy Cadou

Arbres vous m'habillez bien mieux que les cotons 

Ô sang de mon amour j'ai tes riches étoffes 

Le soleil les coteaux de la mer sur mon front

Et je m'en vais dans le ciel clair car je suis sauf 

Depuis que l'homme a mis le feu à ma maison 

 

Il ne me reste rien des vanités terrestres 

Pas même un livre ouvert un verre à moitié plein 

Dans la chambre du fond le portrait de mon père 

Ces vitres où l'oiseau venait offrir naguère 

En tentation son aile et son pouvoir marin 

 

Je suis dans le printemps comme au premier automne 

Espérant les blondeurs venimeuses du blé

N'accordant d'attention qu'aux guêpes qui bourdonnent 

Doucement dans mon coeur à ces pas dans l'allée 

Toujours en marche vers l'Admirable Personne 

 

Les glaises sont à moi j'ai aussi les bergers 

Pour les conversations nocturnes sous la lampe 

Je vogue sur les toits La rame des vergers 

Me soulève déjà bien au-dessus des rampes 

Théâtrales du monde orgueilleux naufragé 

 

Et je partage avec le vent la graine folle 

La bonne soupe avec les chiens Avec l'enfant 

Le calme bercement végétal d'une épaule 

Tout ce qui fait la joie de vivre et son tourment 

Par-delà l'étendue nacrée de la parole. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2018 1 12 /03 /mars /2018 08:34
Illustration de Sat

Illustration de Sat

Rappelez-vous le franc Gaspard des montagnes

Qui surgissait en bondissant

Et comme un diable dans les cabarets 

A l'orée des bois noirs 

...................

Gaspard des montagnes est le Till l'espiègle, le Don Quichotte, le Corto Maltèse auvergnat. Il est l'incarnation du panache, de la bravoure, de la droiture. Roman des amours impossibles, roman d'aventures, roman policier, roman de moeurs, roman picaresque, Henri Pourrat, son créateur, a su donner à son héros une dimension universelle et à son roman un caractère d'épopée. 

Loin de la rumeur des villes, cheminez avec Gaspard dans le vert des montagnes, vers ces hauts-plateaux d'herbes où s'élance la gentiane jaune et rampe la bruyère mauve: il y souffle un vent qui a le goût d'une farouche, irréductible, rebelle liberté, où les légendes font mémoire de ce qui a été, est et sera. 

J'ai puisé dans cette " malle aux trésors" qu'est Gaspard des montagnes, transmutant ces histoires dans l'alambic des songes, distillant sensations, images et émotions pour tenter de leur redonner fraîcheur et vivacité.

Ces poèmes charrient l'eau, la terre, le feu, l'air de ces montagnes vertes, bleues, mauves et noires, mais , à défaut d'écrire avec le sang, c'est avec la sève des arbres que j'ai tenté de dire l'amour, l'amitié, la vie, la mort, la beauté et le tragique du monde, la générosité des élans du coeur, ces sentiments nés de l'humus du passé qui montent comme la sève d'un premier matin . 

JV 

Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard

Editions Entrelacs 

84 pages. 

Illustrations de Sat. 

Isbn 979-10-90174-52-8 

Prix 16, 50

Disponible en librairie, le site de l'éditeur www.dervy-medicis. fr, amazon.fr, fnac.com 

 

Présentation de " Dans le vert des montagnes" Jacques Viallebesset
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :