Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 05:15

Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge qui passe.

Partager cet article
Repost0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 09:35

Ecoute- moi revivre dans ces forêts

Sous les frondaisons de mémoire

Où je passe verte,

Sourire calciné d'anciennes plantes sur la terre

Race charbonneuse du jour.

 

Ecoute-moi revivre, je te conduis

Au jardin de présence,

L'abandonné au soir et que les ombres couvrent

L'habitable pour toi dans le nouvel amour.

 

Hier régnant désert, j'étais feuille sauvage

Et libre de mourir

Mais le temps murissait, plainte noire des combes,

La blessure de l'eau, dans les pierres du jour.

Partager cet article
Repost0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 05:15

Le poète est un vrai poète quand il peut faire de ses idées personnelles une source de joie pour tous...

Partager cet article
Repost0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 05:22

Toute la poésie qui coule de source se jette dans la mer, tend à l'universel.

Partager cet article
Repost0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 05:15

Si, quand tu seras un homme, tu connais ces deux choses: la poésie et la science d'éteindre les plaies, alors tu seras un homme.

Partager cet article
Repost0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 05:15

Vas quérir la dignité en enfer s'il le faut mais refuse l'humiliation , même au paradis.

Partager cet article
Repost0
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 05:15

Si la poésie n'a pas bouleversé notre vie, c'est qu'elle ne nous est rien. Apaisante ou traumatisante, elle doit marquer de son signe, autrement, nous n'en avons connu que l'imposture.

Partager cet article
Repost0
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 05:15

Même dans la solitude, ne dis ni ne fais rien de blâmable;

Apprends à te respecter beaucoup plus devant ta propre conscience que devant autrui.

Partager cet article
Repost0
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 05:00

Certains soirs de poignante nostalgie

quand les clous de l'exil s'enfoncent dans mes paumes

quand le vin saccage mes membresj'entame avec toi une conversation au bord de l'aile et de l'abîme

 

j'entends ta voix de plomb

j'écoute ta voix de patio andalou

j'entends ta douleur murmurer

j'écoute ta fureur de vie galoper entre les oliviers verts

 

Certains soirs d'abandon glacé je pose ma tête sur ton épaule toujours en flamme

Ô Fédérico et je m'abandonne.Et je réclame tes paumes de miel sur la plaie.

Pour moi tu tambourines de tes doigts nocturnes sur la table sur le carreau et tu inventes des cavales des processions des fêtes gitanes

qui ne s'éteindront qu'avec les yeux épuisés.certains soirs quand cela fatigue de respirer, de dire"bonjour, cher ami", de bouger les jambes

je frappe à ta porte de terre violente et pure, j'entre dans ta maison de silence et d'espace

je ne dis rien. Je reste debout dansun coin d'ombre. Je te regarde sans parler

je te regarde enfoui jusqu'aux lèvres dans tes travaux d'abeille musicale

que la mort de balles et de haine n'a point interrompus.J

 

Je t'aime ô Fédérico

Plus tard quand les eaux s'apaisent sous les feuilles

quand les guitares se font aveux d'amants

quand les cigarettes rougeoyantes découpent des profils durs dans l'air

nous reprenons la phrase inachevée

nous nous avançons plus avant à travers les hautes herbes du langage vers cette aube de berger où nous attendent pain blanc et lait frugal.

En hommage à Fédérico Garcia Lorca assassiné le 19 Aout. In "Les riverains du feu". anthologie Editions le Nouvel Athanor.

Partager cet article
Repost0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 05:15

Un mot prononcé avec bienveillance engendre la confiance.

Une pensée exprimée avec bienveillance engendre la profondeur.Un bienfait accordé avec bienveillance engendre l'amour.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :