Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 11:00

Si nous pouvions suspendre un peu

Cette rumeur en demi-teinte

Poussière ardente de chagrins et de plaintes

Qui s’échappe de l’Etre en jeu

 

Peut-être que règne à jamais

Sur les spasmes de nos souffrances

Dans le cosmos un grand silence

Que seul peut rompre l’Etre qui nait

 

Mais nos désirs vont-ils s’unir

Et résonner à réveiller le monde

Tant que les autres nous répondent

Et se reconnaissent dans nos rires

 

Je ne demande rien que les ailes du moineau

Pour m’envoler un peu plus haut que moi

Et croire en un regard de haute joie

Que les autres et le monde et moi sommes beaux

 

Il faut faire vite le temps presse

Il n’y a de toi à moi que la distance d’une aile

Notre rendez-vous n’est pas au ciel

Ici est le seul pays de la tendresse

 

Ouvres les cages de ta poitrine maintenant

Pour que la Joie soit dans nos cœurs

Au-delà du manque d’amour et de pudeur

Sois fervente, ici et là, toujours et maintenant.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :