Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 08:47
Un feu secret . Jacques Viallebesset

                                                         à CS 

Est-on un jour assez nu sous tous les masques 

Pour atteindre tout au fond de soi et de l'autre 

Le doux noyau commun de la fraternité

L'espérance est un fragile brin d'herbe verte 

 

Tant qu'il y a de l'eau pour dévaler des monts 

La vie souveraine coule des lèvres mouillées 

Et derrière elle portant le rêve des hommes 

Se lève l'espoir éternel de l'amour 

 

La terre tourne la vie roule inexorablement 

Les lointains d'un bleu d'argent mangés de lumière 

Elargissent la vie qui bouillonne au coeur

Et jaillit dans un regard brillant de ferveur 

 

Ma seule soeur des rendez-vous d'amour manqués 

Il n'est pas bien tard avant que vienne le soir 

Nous lèverons encore vers le côté du jour

Nos verres à la rencontre du premier rayon 

 

Et la vie reprendra sn goût et sa chaleur 

Car un feu secret veille qui ne veut pas s'endormir 

Et qui attend rougeoyant au fond de nos coeurs 

Jusqu'à ce que la nuit définitive tombe . 

 

à paraïtre in 

La cinquième saison 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
"Est-on un jour assez nu sous tous les masques <br /> Pour atteindre tout au fond de soi et de l'autre"<br /> Oui, il est possible d'atteindre à cette transparence à soi-même, qui s'avère miraculeuse au sens d'inexplicable, première à tout. Elle est toujours là - que dis-je : ici-même - d'ailleurs, car sans elle : ce serait le néant de nous-mêmes, et du monde, à tous les étages. Mais elle a un prix que personne ne veut : renoncer au faux, aux faux-semblants. Une psychanalyse puissance 1 million à cette lumière précisément : transparessence, transparaissance qui atteint plus vite que toute pensée, du plus intime de soi aux confins du monde. Délivrée de la nuée noire de nos désirs arbitraires, la valeur infinie rayonne sans ombre, en tout, partout, toujours : comme le noir des impressionnistes devenu couleur - bleue -, la vie est lumineuse jusque dans ses contradictions, ses absurdités, et chaque chose, chaque être, chaque semblable, est saisie à sa racine même. La vie fait sens, du sens en tout sens, du sens pur de toute réification, à l'infini.
Répondre

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :