Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 09:46
Forgerons du  désir . Jacques Viallebesset

Que les tisserands de rêves

Inventent un autre futur

Tout au long de la rivière

Où nos espoirs se sont noyés

Dans des flots de larmes de sang

 

On est revenu de si loin

D'où sont mortes nos illusions

Qu'il faut bien tenter d'élargir

Encore l'horizon humain

Et les frontières de la vie

 

Là se lèvent les forgerons

Du désir et de la joie d'être

De vrais camarades viendront

Et des femmes dans le regard

Desquelles il fera bon vivre

 

Il est toujours temps d'être heureux

Tant qu'il y a une aube à venir

Et le monde à recréer

La terre est une île aux trésors

Dans un océan d'étoiles .

 

Poème extrait de " Ce qui est épars"

Editions Le nouvel athanor

Mars 2016 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost1
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 08:59

1deCouve EDC  Il y a du feu dans ces poèmes, c'est désirant, sensuel, la vie prise à pleins bras et le chant a la pulsation du sang. Je crois que ce livre ne ment pas et te ressemble exactement. Dans l'écriture parfois l'afflux de mots engorge le vers et même si cette effusion est ta marque ( " Ce que les autres te reprochent, cultive-le, c'est toi" de Jean Cocteau) , on aimerait que  plus souvent la parole se suspende, sans pour autant tomber dans la rétention "chic" des ascètes du vers! Il y a dans ce livre de forts rythmes et des vues émouvantes...

 

Jean-Pierre Siméon

Poète 

Directeur de la collection Poésie-Gallimard 

Partager cet article
Repost0
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 08:50
Tableau de Claude Legrand

Tableau de Claude Legrand

                                                                      à Olivier.C 

Dans ces montagnes s'ouvrant sur l'infini 

Des chemins d'horizon attendent nos pas 

Qui se fraient dans les prairies de notre corps 

Guidés par le bruissement de la source 

 

Artère escarpée ou sentier buissonnier 

Tous les chemins convergent vers le ciel 

Sous l'écorce dure de la terre est tapi

Le coeur d'un volcan bouillonnant de vie 

 

Le vent le vent nous pousse droit devant 

Vers la clairière silencieuse de l'être 

Soleil d'ombre au zénith de l'existence 

 

L'éternité est entière dans la perle de rosée 

Et c'est aujourd'hui que tout commence 

C'est un beau jour pour se mettre en marche...

 

Poème final de Le Plain-chant des Hautes-terres 

27 tableaux de Claude Legrand et 27 poèmes de Jacques Viallebesset 

Editions Le nouvel athanor

Prix: 23 E 

www.lenouvelathanor.com

Si vous souhaitez recevoir un exemplaire dédicacé, adressez un courriel à

jacques.viallebesset@orange.fr 

 

 

Chemins de soi. Jacques Viallebesset
Partager cet article
Repost1
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 10:24

La lune d'eau danse dans les arbres

Mais j'ai un soleil de feu au ventre

J'ai perdu mon autre moitié du ciel

Mon corps est ici mon ceur est là-bas

La vie est tragique mais pas sérieuse

Les chevaux blancs et noirs de l'âme

M'emportent tirant le char de ma vie

Oui je veux frèrer encore avec ceux

Qui partagent le pain blanc des rêves

Et se mettent en route pour la seule joie

Avant de s'enfoncer dans la profondeur

Du silence fertile des étoiles où

Vibre la mélodie secrète de l'univers

Qui donne ici-bas le sens de toute vie.

 

 

 

 

Le sens d'une vie. Jacques Viallebesset
Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 10:18
illustration Paul Trilloux

illustration Paul Trilloux

J'en ai trop, j'en ai trop gros de nuit sur le coeur, 

comme un oiseau en deuil du printemps de nos yeux,

une nuit comme on prend tous les mauvais chemins

une nuit comme on pleure un dieu tombé trop tôt, 

ou un soleil parti sans laisser une adresse, 

une nuit qui remonte à la tête des mots, 

une nuit à couper au couteau du malheur, 

une nuit à rayer tout mirage au long cours, 

une nuit à brouiller les lignes de ma main, 

une nuit comme une ombre éprise d'elle-même, 

une nuit que combat la torche de mon sang

une nuit qui ne rime à rien qu'à la nuit même, 

une nuit comme on voit soudain la mort en rose, 

une nuit comme on vit à côté de sa plaque, 

et comme on ne sait plus faire la part du feu , 

 

une nuit comme un mot pourri au coin des lèvres, 

 

une nuit comme on reste seul la main 

tendue. 

 

Anthologie Christian Moncelet 

Editions Le nouvel athanor 

disponible en librairie, www.lenouvelathanor.com, fnac.com et même amazon.fr 

Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 10:12
oeuvre de Tamnsin Abbott

oeuvre de Tamnsin Abbott

Chacun porte en lui un conte de fée que l'on ne sait lire tout seul. Il a besoin de quelqu'un qui ,avec merveille et enchantement dans les yeux , le lui lise et raconte ;

Pablo Néruda 

Partager cet article
Repost0
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 10:48

 

 

S'il devait venir ce serait une nuit extraordinaire

Les touffes d'étoiles brillaient avec des racines d'or

Quand il me montra du doigt la constellation d'Orion

Je reconnus le professeur d'espérance que j'attendais 

 

La jeunesse c'est la passion de l'inutile nous dit-il 

Et il ensemença de pervenches les champs et les coeurs

Si nous savions vivre conscients nous ne serions malades

De ce trop de sang amer au lieu de sang de miel doux 

 

Il ramena un cerf qui courait libre parmi nous 

Et des biches aux cils pleurant de manque d'amour 

Dans la tendresse des herbes et l'humus des forêts

Parce qu'il voulait que la joie demeure pour tous 

 

Il fit sourdre aux corps des tambours de danse 

Comme la cadence forte du sang dans les artères

Et l'on sentit la joie aussi inépuisable que l'air 

Réveillant en nous le trop grand appêtit de vivre 

 

Une bergère seule savait sans vraiment savoir 

Elle portait en elle la joie des gestes naturels 

Ne parlait pas la langue menteuse des hommes 

Mais en initiée celle des agneaux et des oiseaux 

 

Chacun ne peut atteindre que la joie qu'il comprend  

Les passions humaines ont encore les batailles au coeur

Et la violence engendre  toujours la mort et le malheur

Alors qu'il faudrait que la joie fût tranquille et paisible 

 

Alors lucidement désespéré il avança dans l'orage

La foudre lui planta un arbre d'or dans les épaules

Et il éclata dans la nuit comme une étoile perdue 

Je l'attendrai pour revivre espérant son retour.

Extrait de  " Sous l'étoile de Giono" Chez Al Manar/Alain Gorius .  Octobre 2014  

Disponible dans toutes les bonnes librairies et sur le site www.editmanar.com

Pour saluer Giono 7 . Que ma joie demeure .Jacques Viallebesset
Partager cet article
Repost1
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 10:46
Photo Albert Monier

Photo Albert Monier

C'était ici " A la belle bergère"

Une auberge à la table d'amis 

Où partager histoires et mots d'esprit 

Accompagnés d'un verre de vin amer 

 

Avec le Dragon, Valentin, Gaspard 

Ne craignait ni bandits ni orages 

Ils ne manquaient pas de beau courage 

De la peine chacun prenait sa part 

 

Dans ce pays vert où l'eau se gonfle 

Saute drue sur la roche et ronfle 

L'air vif sent la neige et la bruyère 

Dans un ciel pur à tous les vents ouverts 

 

Si ces hommes de sève sont en nous 

C'est que leur voix claire sourd de nos coeurs 

S'accorde à nos élans nous met debout 

Livrant une certaine idée du bonheur 

 

Compagnons intimes de nos rêves 

Nos pas les suivent à leur fontaine 

Croire au premier matin qui se lève 

Mériter l'amour d'une seule reine 

 

Hors du temps naissent de vastes saisons 

Où puiser la sagesse éternelle 

Avoir foi au-delà de l'horizon 

Ancrer haut nos racines dans le ciel 

 

S'ils nous parlent encore en ces temps présents 

C'est que leur sève roule dans notre sang 

Ils ravivent nos flammes de mots vivants

Qui disent du monde ce qu'il a de grand 

 

Paroles de fougères à décrypter 

Qui cachent le trésor de la vie vraie 

Les songes d'espoir ne meurent jamais

Enfants de la terre il est temps d'aimer .

 

JV 

 

Poème final de Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard 

Editions Entrelacs. Illustré par Sat 

ISBN 979-10-90174-52-8

Prix: 16, 50 e

Disponible en librairies, le site de l'éditeur www.dervy-medicis.fr, amazon.fr, fnac.com 

 

 

Salut à Gaspard . Jacques Viallebesset
Partager cet article
Repost0
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 10:45
Peinture de Claude LEGRAND

Peinture de Claude LEGRAND

Odeur d'humus et de bruns champignons 

Des effluves montent de la terre 

Chaudes comme la toison d'une femme 

 

Une brise coule fraîche dans les herbes 

Des gouttes de résine perlent des troncs 

Qui vont s'offrir à la faim des chevreuils 

 

Vivre vivre c'est se sentir vivre 

Avec des trilles d'oiseaux dans le corps 

Le coeur tendre caché dans sa gousse 

 

Un four à pain ouvert dans la poitrine 

Exhale son haleine de soleil mûr 

Encore un jour battant aux quatre vents.

 

Extrait de LE PLAIN-CHANT DES HAUTES TERRES 

Peintures Claude Legrand Poèmes Jacques Viallebesset 

Editions Le nouvel athanor 

Disponible chez votre libraire , le site de l'éditeur www.lenouvelathanor.com

fnac.com, amazon.fr 

Partager cet article
Repost0
8 février 2021 1 08 /02 /février /2021 07:04
Bois gravé de François Angeli pour GASPARD DES MONTAGNES d'Henri Pourrat

Bois gravé de François Angeli pour GASPARD DES MONTAGNES d'Henri Pourrat

Dans l'odeur de résine des montagnes

Entendez-vous comme moi j'entends 

L'appel de liberté feuillue de la forêt 

L'eau dévale de la roche avec vigueur 

Dans les feuilles d'herbe et dans le vent 

 

Je suis le compagnon de tout ce qui chante

La folle danse des étoiles et de la lune 

Le grand frère des fées et des elfes qui hantent 

La clairière de notre solitude commune 

 

Dans l'horizon troué de nuées bleues

Ressentez-vous comme moi je ressens 

Des torrents de sève roulent dans mes veines 

Les bourgeons me font un printemps au coeur 

Dans la blondeur des blés et des seigles 

 

On n'a d'autre joie que sa propre liberté 

Faisons feu de grand bois ici et maintenant 

La joie d'être s'allume dans les hautes futaies 

Pour vivre la vie comme un éternel présent .

 

Extrait de " Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard"

Editions Entrelacs 

Illustré par Sat

84 pages. 16, 50 e

ISBN : 979-10-90174-52-8

disponible en librairie, sur www.dervy-medicis.fr, amazon.fr, fnac.com 

et à la librairie du Moulin Richard de Bas à Ambert d'Auvergne 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :